9 rue Bernard Palissy - 16340 L'Isle d'Espagnac - Tél. 06 15 91 45 88

L'équilibre alimentaire

Qu'est ce que l'équilibre alimentaire ?

Depuis des années l'on nous dit qu'il faut manger équilibré, manger tels aliments plutôt que tels autres... tout cela revient à manger avec sa tête, en calculant ... et en oubliant que notre corps est intelligent, qu'il nous envoi des signaux,  la plupart du temps l'on y prête pas attention.

Attention, l'on peut manger équilibré et trop manger, comme manger équilibré et ne pas manger suffisamment.

L'équilibre alimentaire fait intervenir en réalité trois sortes d'équilibre :

L’équilibre énergétique (combien manger)

L’organisme est en équilibre du point de vue énergétique si la nourriture apporte autant de calories que le corps en dépense.
Si on mange plus qu’on ne dépense, on stocke l’excédent sous forme de graisse, et quelle que soit la nature des aliments consommés en excès (lipides, glucides ou protéines).

La manière la plus précise d’ajuster ses apports énergétiques (calories) aux besoins de son corps, c' est d’écouter les messages que ce dernier nous envoi :

-  la faim nous signale la nécessité de manger,

-  le rassasiement nous dit d’arrêter.


A la naissance, tous les nouveaux nés sont ainsi régulés, et l'être humain est capable de continuer à gérer ses apports en énergie de cette manière et toute sa vie. C’est cette autorégulation qui devrait nous permettre  d’avoir un poids stable ou qui variant très peu, sans surveiller et calculer nos apports alimentaires. Cependant, pour beaucoup aujourd'hui, de nombreux facteurs rendent difficile cette régulation naturelle.

L’organisme fait connaître par un signal ( la faim) son besoin d'énergie, ceci pour remplacer celle qu’il a dépensée. Si vous avez besoin de 500 kcal pour votre déjeuner, 200 ne suffiront pas à vous rassasier et 800 vous donneront une sensation de lourdeur. Et ce, quel que soit l’aliment qui apporte ces calories.

Si vous mangez un aliment riche en calories (du chocolat par exemple), il en faudra un petit volume pour vous rassasier. Si c'est un aliment peu calorique (un légume vert par exemple) il vous en faudra une grande quantité d’aliment.

Les  aliments peu caloriques,  légumes verts par exemple, font que vous allez ressentir une distension "douloureuse" de l’estomac bien avant d’avoir atteint le nombre de calories nécessaires. En fait, cela signifie que ces aliments ne conviennent pas pour apporter l’énergie dont votre corps a besoin. Un légume à l’eau va apporter des vitamines, des minéraux, des fibres, mais cet aliment  va très difficilement à lui seul, fournir au corps assez d’énergie.
Les aliments riches en calories  vont demander plus d’attention de votre part pour ne pas  en manger trop, car pas de distension "douloureuse" de l’estomac, le rassasiement bien que présent est moins perceptible. C'est là que la dégustation, le manger lentement , en pleine conscience, vous aideront.

L’équilibre nutritionnel  (que manger)

Notre corps est intelligent, il nous envoi de nombreux signaux dont ceux qui nous indiquent vers quels aliments nous orienter  pour  couvrir,  nos besoins à un moment donné. On va donc avoir des envies d’aliments précis, on appelle cela des appétits spécifiques. Par exemple, si vous avez besoin de calcium et de protéines, vous serez davantage attiré par les produits laitiers qui contiennent  du calcium et des protéines que par des fruits.

Pour bien fonctionner notre organisme à besoin de protéines, de glucides, de lipides mais aussi de vitamines, de minéraux, d'oligo-éléments et c'est en mangeant de chaque groupes d'aliments qu'il arrivera à cet équilibre nutritionnel, mais nous devons lui faire confiance et respecter nos appétits spécifiques.

Votre repas sera perçu comme satisfaisant uniquement s'il couvre les besoins nutritionnels et besoins énergétiques. Si vous avez envie d’un poulet - haricots verts et que vous mangez votre tarte au chocolat préférée, vous ne serez pas satisfait, il en est de même pour l'inverse.

L’équilibre émotionnel (comment manger)

Manger apporte du plaisir. C'est le plaisir de calmer les sensations désagréables de faim, d’apprécier goûts, arômes et textures des aliments qui quelques fois vont faire lien avec des moments agréables ou réconfortants de notre existence. C’est aussi  le plaisir  de partager avec d’autres personnes,  des aliments  pour nouer ou entretenir des liens avec elles.

Lors d'un repas, on nourrit à la fois le corps et l’esprit, les sens et les émotions. Le plaisir alimentaire intervient de façon importante dans l’équilibre émotionnel.
L’équilibre émotionnel, semble en plus être prioritaire car pour le sauvegarder, l’organisme peut sacrifier les autres équilibres énergétiques et nutritionnels .